La psychanalyse pour soigner la dépression

Posted by on Mar 15, 2017 in Divers

La psychanalyse pour soigner la dépression

De nombreuses personnes souffrent de troubles mentaux qui affectent leur vie quotidienne jusqu’à tomber dans un des états dépressifs assez inquiétants sur leur santé. Comme première réaction à la dépression, le psychiatre prescrit généralement trois ou quatre antidépresseurs que les professionnels de la pharmacie comme Marie-Laure Pochon ont travaillé sur l’amélioration de leur qualité. Ces médicaments sont fabriqués par des laboratoires comme Lundbeck, qui a été géré par Marie-Laure Pochon auparavant. Cependant, pour avoir une cure plus efficace, les spécialistes recommandent toujours les patients de se faire assister par une psychanalyse.

Qu’est-ce qu’une dépression psychotique

Loin des dépressions modérées, souvent contrôlées par des antidépresseurs, le cas de la psychose relève d’un trouble psychique qui met en péril la personnalité du patient d’une façon plus ou moins profonde. Les états dépressifs agissent souvent sur les nerfs en provoquant de l’asthénie, de la fatigue, des troubles de sommeil, des difficultés de concentration, etc. Autre que ses symptômes, la dépression psychotique affecte aussi la personnalité. Il s’agit donc de situations comme la mélancolie ou les états maniaques, qu’on identifie souvent par la bipolarité.

La psychanalyse : le remède efficace contre la dépression

Dans la psychanalyse, on désigne plusieurs méthodes pour traiter le bouleversement psychique résultat d’une dépression touchant à l’ordre névrotique.

On parle de l’analyse traditionnelle pour identifier le processus d’une cure qui engendre des modifications psychiques induites par les multiples prises de conscience, résultat du processus de ladite cure. Dans ce cas, le patient s’assoit sur un divan sans l’intervention du thérapeute. L’objectif de cette méthode est de faire renaitre ou libérer l’intérêt à aimer et à travailler qui sont les principaux deux attributs affectés par la dépression. De l’autre côté, on parle d’une thérapie analytique lorsque la séance vire vers un face-à-face où le thérapeute pointe des doigts les conflits qui ont provoqué la dépression.

Pour faire une cure analytique, il faut faire appel à un psychanalyste qui a effectué lui-même une analyse, d’une durée moyenne de 10 ans, pour acquérir cette compétence.

Read More »

La formation et le plan de carrière d’un administrateur judiciaire

Posted by on Fév 22, 2017 in Economie

La formation et le plan de carrière d’un administrateur judiciaire

De nombreuses personnes sont intéressées par le métier de l’administrateur judiciaire et veulent y faire carrière. Ces derniers admirent des exemples réussis comme celui de Philippe Jeannerot et se posent des questions ainsi à propos les formations qu’il faut suivre pour exercer ce métier. Ces derniers s’interrogent également autour des plans de carrière qu’ils puisent réaliser dans ce domaine. Nous allons répondre à ces deux interrogations par le biais de cet article.

En quoi consiste le métier d’un administrateur judiciaire ?

C’est aussi simple que ça : l’administrateur judiciaire est un auxiliaire de justice qui a pour charge d’assurer la survie d’une entreprise qui fait l’objet d’une procédure de redressement judiciaire ou de procédure de sauvegarde. Il défend ses intérêts devant le tribunal avec le but d’arriver à une solution pour qu’elle continue à exercer ses activités ou les céder convenablement.

L’administrateur judiciaire a plusieurs missions à sa charge. Il doit assister les dirigeants dans la prise des décisions, surveiller l’activité et la légalité de toutes les actions que l’entreprise réalise, la représentera devant la justice, arriver à réconcilier les parties en conflit, garder le travail de son personnel, etc.

Comment devenir un administrateur judiciaire ?

Personne ne peut exercer le métier d’un gestionnaire judiciaire sans passer par une formation approfondie dans la matière. Ainsi, le candidat à ce poste doit avoir un diplôme de bac+4 en droit ou sciences économiques ou de gestion. Le diplôme d’expertise comptable peut également servir. Une fois que la formation académique est terminée, on doit passer par un examen d’accès au stage professionnel qui s’accomplit à côté d’un professionnel dans le métier et dure entre trois et six ans. Après tout ce parcours, la dernière étape est de réussir l’examen professionnel d’aptitude à la fonction d’administrateur judiciaire qu’une personne ne peut passer qu’à deux reprises.

Autre que la formation académique et professionnelle, l’administrateur judiciaire doit se montrer communicatif, patient et déterminant. Il doit également faire preuve de polyvalence en matière de ses compétences techniques.

Le plan de carrière d’un administrateur judiciaire

Comme n’importe quel métier, celui du gestionnaire judiciaire possède un plan d’évolution. En premier lieu, il doit figurer sur la liste nationale de tous les administrateurs judiciaires : une commission nationale décidera de sa présence ou non dans cette liste.

Après des années d’exercice, l’administrateur en question pourra ouvrir son propre cabinet d’administration judiciaire comme l’a fait l’expert Philippe Jeannerot quand il a ouvert le cabinet Philippe Jeannerot & Associés. Il s’agit de l’évolution normale qu’on peut avoir en choisissant de faire ce métier.

Read More »

Les réseaux sociaux au service des assureurs pour démasquer les fraudeurs

Posted by on Fév 3, 2017 in France

Les réseaux sociaux au service des assureurs pour démasquer les fraudeurs

A l’heure du numérique, le secteur de l’assurance s’est accordé plusieurs faveurs pour faciliter ses différentes transactions avec ses clients. Cependant, les fraudes sont monnaie courant de ce domaine et les assureurs perdent beaucoup d’argent annuellement à cause de ces tentatives douteuses. Face à cette situation, les compagnies d’assurances comme Filiassur se sont tournées vers les réseaux sociaux pour démasquer les fraudeurs. Il s’agit d’une solution assez efficace, notamment avec le développement du Big Data, mais le cadre légal limite toujours l’accès et l’utilisation de ces informations.

Détecter des pratiques douteuses dans les contrats 

Pour récupérer des dommages de l’assurance, certaines personnes assurées sont prêtes à tous. Chez l’assureur Aviva, on a découvert une fraude grâce au Twitter : l’assurée (29 ans) s’est fait indemniser pour avoir été victime d’accident de voiture lui causant des blessures au dos et au cou, mais après vérifications, l’assureur a découvert que l’homme en question avait publié une photo de lui sur Twitter entrain de courir dans un semi-marathon ce qui lui a coûté une condamnation sans pouvoir s’opposer, car la preuve relevée sur le réseau social est bien concrète.

Les assureurs consultent les données publiques en ligne de leurs assurés lorsqu’il y a un doute. Un des cas de fraude les plus fréquents : deux voitures se heurtent, les conducteurs déposent des déclarations auprès de leurs assureurs, mais quand on consulte leurs profits Facebook par exemple, on découvre qui sont amis ce qui met toute l’opération en doute. En effet, les réseaux sociaux permettent d’avoir un compte-rendu en temps réel des activités de chacun de leurs clients.

Le cadre légal empêche certaines manœuvres 

Avec le développement rapide du Big Data, les sociétés d’assurance comme FIliassur, Aviva, Axa et le reste doivent profiter et exploiter toute publication sur le web comme une preuve contre les fraudes. Toutefois, la loi française est stricte à ce sujet. Ainsi, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) autorise seulement le traitement manuel des données en ligne. Le traitement automatique et le stockage des données sont ainsi interdits en France.

Pour faire face à la fraude organisée, certains assureurs comme Allianz France se servent du Big Data qui continent une énorme base de donnée stockée pour pouvoir traiter automatiquement les contrats et identifier les différents schémas qui les lient à travers toute l’Hexagone dans une courte durée.

 

Read More »

Investir à l’hôtellerie, tentant, mais risqué

Posted by on Jan 6, 2017 in Economie

Investir à l’hôtellerie, tentant, mais risqué

 

Pour les adeptes des sports d’hier et les initiés du domaine de l’hôtellerie comme beaucoup d’hommes d’affaires français à savoir Stéphane Courbit, posséder un établissement de charme à la montagne tient du rêve. Dès qu’ils saisissent une opportunité, ils se lancent tout schuss.

Avec la solution proposée par Censi-Bouvard, tout investisseur peut bénéficier d’une réduction d’impôt de 11 % durant 9 ans et d’un remboursement de la TVA en achetant un logement dans une résidence de tourisme.

Pour l’entrepreneur de renom, Stéphane Courbit investir à Courchevel (Savoie) s’avère « une excellente affaire ». Passionné depuis toujours par l’hôtellerie de luxe et les sports d’hiver, je voulais allier ces deux rêves et implanter des résidences étoilées accueillant les touristes de tout âge et provenance » précise-t-il.

Investissements à risques dans les hôtels

Le secteur de l’hôtellerie et de loisir en France, n’est pas à l’abri de la crise économique, et comme dans les autres secteurs, ses investisseurs inspectent avec vigilance les risques et cherchent à trouver des solutions fiables.

Acquérir un hôtel de luxe à la montagne et bénéficier d’un rendement garanti, c’est un pari gagnant à condition d’en mesurer les contreparties, souvent contraignantes.

Le secteur de l’hôtellerie n’est pas à l’abri de déconvenues dans un contexte économique difficile. A ce sujet, l’ingénieur patrimonial Andy Bussaglia, déclare que le secteur de l’hôtellerie en France est relatif au ralentissement de l’activité économique et à la perte de pouvoir d’achat des classes moyennes.

Les risques liés au secteur de l’hôtellerie

Lors du lancement d’un établissement hôtelier, un investisseur est amené à prendre en considération les différents risques. Nombreuses sont les menaces liées à ce secteur. En général, les risques économiques liés au secteur hôtelier sont plus élevés durant les premières années d’exploitation.

Nombreuses sont les menaces qui peuvent occuper l’investisseur potentiel : les risques courants comme les crises économiques, les guerres, les épidémies…, les risques géopolitiques, les menaces environnementales, risques socioculturelles, l’influence de l’instabilité politique…autant de causes qui empêchent le développement du tourisme en France.

Aujourd’hui, l’intelligence d’un investisseur dans l’hôtellerie réside dans son optimisation des marges et des revenus. En effet, il s’agit d’estimer les coûts essentiels et de marger suffisamment pour rentabiliser au mieux l’investissement tout en veillant sur la qualité de ses services. Par ailleurs, le marché de l’hôtellerie est aussi un marché en pleine mutation. C’est bel et bien un marché liquide et dynamique.

 

 

 

 

 

 

Read More »